Cuisiner sans produits laitiers ? Sans oeuf ?

Sans gluten ? Sans viande ?
OUI, C'EST POSSIBLE!

Par décision ou par contrainte de santé, nous pouvons être amené à supprimer certains aliments. On se trouve alors confronter à des questions... mais on peut tout à fait manger autrement sans être carencés ni frustrés.



Basé sur une alimentation 100% bio, végétale et sans gluten ou sans lactose, je vous propose que ces "cuisiner sans" deviennent des "cuisiner avec", c'est-à-dire cuisiner avec de nouvelles approches et de nouveaux ingrédients.

Que vous soyez curieux, allergique, intolérant, diabétique, sportif, en surpoids, sujet au cholestérol, en quête d’un mieux-être digestif ou d’une plus grande vitalité : vous êtes les bienvenus !


J'entends souvent ce type de questions :

- Y'a-t-il suffisamment de protéines dans les végétaux ?

- Y'a-t-il une différence entre le bio et le traditionnel, et est-ce envisageable pour un petit budget ?

- Peut-on faire un cheese cake sans lait, sans crème ?

- Et des cakes sans gluten ?

- Peut-on éviter les carences en ayant des allergies ?

 

Une alimentation et une cuisine santé ne sont pas synonymes de plats sans saveur, de privation ou de restriction. C’est avant tout une réflexion issue d’informations basées sur l’état et les besoins du moment… et sur le plaisir !
Une cuisine complète, c’est une cuisine qui tend vers l’équilibre, le mieux-être, la cohérence et l’autonomie, et qui a pour but de corriger et d’apporter de l’énergie. Cuisiner autrement permet de découvrir ou redécouvrir des aliments, leurs propriétés nutritionnelles et leurs impacts sur notre organisme. Cette cuisine privilégie autant que possible l'alimentation vivante et sans gluten, et s’adresse à tous.


Ainsi fruits et légumes frais, algues, graines germées, pousses, céréales complètes, légumineuses, oléagineux, herbes, épices et huiles, serviront à élaborer des recettes favorisant la digestion et l’assimilation, en respectant l’équilibre acido-basique. Le tout à la portée de tous avec des ingrédients disponibles facilement et à prix raisonnables. C’est une cuisine du quotidien à laquelle chacun doit pouvoir accéder.

 

Choisir les produits que l'on consomme, c'est utiliser, autant que possible, des produits locaux et de saison, et créer avec eux une cuisine colorée et éthique, soucieuse de son impact sur l’environnement et sur les agriculteurs.

Cuisiner la tomate toute l’année revient à importer des légumes produits à des milliers de kilomètres, sans toujours respecter les cultures locales, et transportés en porte-conteneurs gourmands en énergie. Ne parlons même pas du goût des tomates en hiver !

Les amateurs et les professionnels de la cuisine doivent aujourd’hui réfléchir à l’impact social et environnemental de leur métier.

Pesticides, conservateurs, engrais, fongicides…dénaturent trop souvent les produits, enlèvent leur goût authentique, s’accumulent dans notre corps. Comment ne pas soupçonner un impact négatif sur la santé humaine ? 

 

Origine, traçabilité, méthodes de culture et de production, savoir-faire traditionnels des producteurs locaux, je suis attentive à tous ces aspects, au marché de quartier comme au supermarché.
C’est pourquoi je cuisine autant que possible, là encore, des produits bio (de proximité, pas ceux qui voyagent à travers le monde !) ou des produits de terroir dont je connais le processus de fabrication. Avec ces produits, je cuisine santé !

 

Manger trois repas par jour, équilibrés en protéines, légumes et féculents, pauvres en graisses et en sucres inutiles à l’organisme est ma ligne de conduite !

 

Mon engagement est de montrer à travers mes recettes que l’on peut faire une cuisine saine et savoureuse qui soit aussi créative et à la portée du budget d’une famille « moyenne ».

Pour résumer, une alimentation saine et équilibrée est tout à fait compatible avec une nourriture gourmande, inventive et colorée.

Les choix alimentaires :

Sans gluten :

 

Le gluten, pour faire simple, est une protéine. Une protéine plutôt difficile à digérer. Elle est présente, dans certaines céréales (blé, seigle, orge, kamut,
épeautre, petit épeautre et avoine), depuis la naissance de l’agriculture il y a 10 000 ans
.

Sans lactose :
 

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à arrêter le lait de vache et le remplacer par des laits végétaux. Pour votre santé, pour l’environnement, parce que vous êtes allergique ou intolérant au lait de vache...

Végétarien :

Les repas végétariens apportent une plus grande variété d’éléments nutritifs. Ils sont plus riches en fibres, en antioxydants, en vitamines et en minéraux.

L’Émeraude - Aurore Aïta

Tél. : 07 70 33 41 53

  • L'Emeraude la cuisine au naturel
  • L'émeraude la cuisine au naturel