les maux de l'hiver chez l'enfant



Comme chaque année, la période du changement d’heure est associée à la baisse radicale de luminosité ainsi qu’aux premières vagues de froid. Cette année n’y déroge pas. On est en plein dedans. Je lisais même il y a quelques jours qu’une épidémie de bronchiolites frappait la France.

Le changement d’heure tout comme le changement de saison sont toujours des périodes difficiles pour l’organisme à qui on demande de s’adapter vite et bien. Et puis il y aussi la diminution de l’intensité lumineuse qui rend notre organisme plus fragile psychologiquement et plus vulnérable au niveau de l’immunité. Plusieurs études ont d’ailleurs largement démontré que la diminution du taux de vitamine D (issus du soleil) dans le corps est l’un des principaux facteurs de la baisse d’efficacité du système immunitaire.

Et puis moins de soleil et plus de froid rime aussi avec l’arrivée des premiers rhumes, associés, au mieux, à un nez qui coule et une petite toux, et au pire à une bronchite puis une bronchiolite ou encore des sinusites, des gastros et ce parfois à répétition pendant tout l’hiver.


Cette année je vous propose de prendre le sujet à bras le corps et de tout mettre en oeuvre pour soutenir au mieux l’immunité de vos enfants. Ça ne veut pas dire que vos enfants éviteront à coup sûr toutes les pathologies que je viens de citer mais, au moins, vous mettez toutes les chances de votre côté qu’ils passent un hiver en forme.


Le virus n’est rien, le terrain est tout. Les maladies de l’hiver ne sont donc pas une fatalité et la résistance de vos enfants aux infections dépend de leur environnement extérieur, de leur terrain et de leur vitalité. Vous avez donc un sacré rôle à jouer en tant que parent !

En effet, quand nous sommes en contact avec des virus, certains d’entre nous tombent malades, d’autres pas. Hasard ? Injustice ? Pas du tout ! Cette différence est due à l’état de notre terrain et principalement de notre immunité…

Si l’immunité est surmenée ou si elle n’est pas pleinement fonctionnelle, elle laissera passer plus facilement les virus. Et chez l’enfant, l’enjeu est surtout d’éviter d’entraver leur immunité naturelle plutôt très efficace si on la laisse travailler naturellement.



Qu’est-ce qui perturbe l’immunité de vos enfants : le manque de sommeil, une alimentation inadaptée et donc une digestion longue et difficile qui va prendre toute l’énergie, des traitements antibiotiques à répétition qui dégradent la flore intestinale ou encore des tensions et du stress au quotidien qui vont user leur force vitale.

Un corps fatigué par toutes les raisons qu’on vient de citer, se défendra donc moins bien.


Soutenir les défenses immunitaires de vos enfants passe donc par des règles de vie saines et quelques astuces naturelles pour passer un hiver plein de vitalité. Commençons par voir les points importants sur lesquels je vous invite à être vigilant pour soutenir la forme et l’immunité de vos kids.

  • Limitez leurs sources de stress : les disputes familiales, un agenda surchargé par trop d’activités, un rythme tout le temps speed… et aussi les « allez dépêche toiii » du matin au soir !

· Soyez un peu plus vigilants que d’habitude sur leur alimentation. L’alimentation inadaptée est une des grandes pourvoyeuses d’immunité chez les enfants. Quand l’enfant digère mal, son énergie est centrée sur sa digestion, fragilisant son immunité. Sachez enfin qu’il existe des super aliments boosters d’immunité comme l’ail, le gingembre, la spiruline, le pollen, le miel, le curcuma, la gelée royale, etc.



· L’hydratation, comme l’alimentation, est essentielle. Elle participe à la stimulation du système immunitaire car elle favorise l’élimination des toxines. Si votre enfant rechigne à boire de l’eau, tout n’est pas perdu ! Pensez alors à d’autres alternatives, tout aussi bénéfiques à sa santé, telles que les tisanes, les infusions et autres bouillons de poulet et de légumes. Ces derniers ont tout bon : ils présentent l’avantage non seulement d’hydrater, mais également de fournir les micronutriments. Ils sont indispensables au bon fonctionnement du métabolisme de votre enfant.


  • Faites en sorte qu’ils aient un sommeil suffisant et de qualité

  • Sortez prendre l’air dehors et en nature le plus possible, la lumière est cruciale pour une bonne immunité.

  • Respectez les gestes d’hygiène : lavage régulier des mains régulièrement, nettoyage du nez, aération des chambres.


En complément à toute cette hygiène de vie saine, voici quelques compléments naturels qui devraient vous aider :

Avant de vous donner mes préférés, ceux que j’utilise sur mes propres enfants, je dois vous dire qu’il existe de nombreux compléments naturels qui pourront aider vos enfants à passer l’hiver en forme. Je pense aux probiotiques, à la vitamine D, à l’extrait de pépin de pamplemousse, mais aussi au zinc, à l’échinacéa, au thym, aux produits de la ruche ou encore aux oligo-élements . On pensera aux nombreuses plantes en phytothérapie, gemmothérapie à adapter selon le terrain de votre enfant. Très bon allié les huiles essentielles et n’oublions pas les élixirs floraux pour équilibrer le terrain émotionnel, pilier d’une santé équilibrée chez l’enfant.

En respectant quelques règles basiques, vous limitez déjà les risques d’affaiblissement du système immunitaire de votre enfant. L’alimentation et le recours aux nombreux bienfaits des plantes vous permettent d’aller plus loin encore et de renforcer naturellement ses défenses immunitaires. Vous le protégerez ainsi de façon optimale des désagréments de l’hiver.


Si vous souhaitez aller plus loin ou faire bénéficier votre enfant d’un suivi personnalisé, n’hésitez pas à me contacter. Naturopathe spécialisée en périnatalité et pédiatrie, je vous propose un accueil à mon cabinet de Cabries, ou des consultations à distance en visio.


27 vues0 commentaire